Peut-on avoir des réactions allergiques ?

Les tatouages bien qu’ils soient très à la mode de nos jours peuvent avoir de graves conséquences chez le client. Les réactions allergiques font partie des complications courantes qui se produisent après une séance de tatouage éphémère et permanent.

Tout savoir sur les réactions allergiques

Le tatouage est une pratique ancestrale qui utilise des encres et de l’aiguille pour décorer la peau des candidats de tatouages et ce à travers des motifs personnalisés propre à chacun. Les encres sont, pour ceux qui ne le savent pas constituer d’une longue liste de produits toxiques, cuivre, chrome, mercure et autres encore. Très rare et imprévisible, la réaction allergique peut apparaitre à tout moment après la réalisation de la séance de tatouage. Et bien que recouvrir votre corps de la tête au pied puisse être votre rêve, il ne faut pas que vous oubliiez qu’ils peuvent très vite devenir un véritable cauchemar. Et même si le premier danger de cette réalisation concerne les éventuelles infections, les réactions allergiques restent la seconde complication possible. Elles sont généralement liées à l’encre rouge, rose ou noir utilisée lors de votre séance.

Comment se présentent l’allergie tatouage ?

Le tatouage n’est pas sans risque et comme dit un peu plus haut, les réactions allergiques figurent parmi les complications les plus fréquentes après un tatouage. Elles ne sont pas visibles dès la première séance, mais plutôt quelques semaines voire même des années après. Mais comment se manifestent-elles ? Si un tatoué fait une réaction allergique, la partie tatouée devient de plus en plus dure et souvent même douloureuse. Ces gonflements sont la plupart du temps démangeaisons et parfois des lésions plus ou moins importantes peuvent être à craindre. Ces réactions peuvent en d’autres termes contribuer à la déformation même du tatouage. Aussi, elles peuvent intervenir immédiatement ou à l’avenir. Par ailleurs, il vous faudra tout à fait demander à votre tatoueur de passer le test de patch que seul un professionnel peut le proposer. Après tout cela, il procède à un diagnostic complet pour trouver rapidement le traitement adapté.

Quelles sont les précautions à prendre en compte ?

Les réactions allergiques ou bien les <strong>allergie tatouage</strong> ne sont pas toujours connues à l’avance. En l’occurrence, la première chose à faire est de se confier à un professionnel, plutôt qu’à un amateur. Cela constitue d’ailleurs une sorte de garantie pour rester en bonne santé tout au long de la séance jusqu’à la cicatrisation. Mais ce n’est pas tout ! Vous deviez également respecter tous les consignes donnés par votre tatoueur. Parmi ceux-ci, vous pouvez par exemple laver la partie tatouée deux à trois fois par jour. En effet, ce procédé de nettoyage régulier doit se faire avec de l’eau savonneuse pour éviter tout risque d’infection sur le tatouage. Une fois que la zone tatouée est bien sèche, vous deviez y appliquer une crème cicatrisante. Cette dernière permet de faire en sorte que la cicatrice laissée par les aiguilles disparaissent facilement et rapidement. Vous devez alors éviter d’utiliser l’eau de mer ou de la piscine et de vous exposer aux rayons de soleil. Aussi, les précautions à prendre en considération varient en fonction du tatouage à prévoir, temporaire ou permanent, mais dans tous les cas, il faut éviter absolument les tatouages de couleur.

En gros, on peut dire que l’été n’est pas tout à fait le moment opportun pour faire un tatouage. L’hiver en est, par contre la meilleure période pour ce tatouage. Effectivement, c’est la période la plus propice qui permet d’accélérer la cicatrisation de votre tatou. Aussi, pour le traitement de ces réactions, on utilise le plus souvent les corticoïdes locaux, un traitement antihistaminique ou encore une corticothérapie par voie orale.

Premières heures, premiers jours : les soins du tatouage
Le tatouage peut-il s’infecter ?